Les Gloires de Marie

Saint Alphonse-Marie de Liguori

Saint Alphonse-Marie de Liguori

Les Gloires de Marie

(1ère partie : commentaire du Salve Regina)

Supplique de l’auteur à Jésus et Marie

Mon très Aimant Rédempteur et Seigneur Jésus-Christ, moi votre misérable serviteur, sachant combien réjouissent votre coeur ceux qui s’efforcent de glorifier votre très sainte Mère, que vous aimez tant, et que vous désirez si vivement de voir aimée et honorée de tout le monde, j’ai formé le dessein de publier ce livre qui traite de ses gloires. Or, je ne sais à qui je pourrais mieux recommander qu’à vous-même, puisque vous avez tant à coeur la gloire de cette auguste Mère. C’est donc à vous que je le dédie et le recommande. Daignez agréer ce faible hommage de mon amour pour vous et pour votre Mère chérie ; protégez-le ; remplissez ceux qui le liront d’une pleine confiance et d’un amour ardent envers cette Vierge Immaculée, en qui vous avez placé l’espérance et le refuge de toutes les âmes rachetées par vous. Et, pour récompense de mon humble travail, je vous prie de m’accorder autant d’amour envers Marie que j’ai voulu en allumer par cet ouvrage dans le coeur de tous mes lecteurs.

Je m’adresse aussi à vous, ô ma douce Souveraine et ma tendre Mère, Marie. Après Jésus, vous le savez, c’est en vous que j’ai mis toute l’espérance de mon salut éternel ; car, tout mon bien, ma conversion, ma vocation à quitter le monde, et toutes les autres grâces que j’ai reçues de Dieu, je m’en reconnais redevable à votre intercession. Vous savez aussi que, pressé de vous voir aimée de tous les hommes comme vous le méritez, et de vous donner quelque marque de ma gratitude pour les bienfaits que vous m’avez prodigués, j’ai cherché sans cesse, en public et en particulier, à vous faire connaître en tous lieux et à inspirer à tous le goût des douces et salutaires pratiques de votre culte. J’espère continuer ainsi jusqu’à mon dernier souffle ; mais mon âge déjà avancé et ma santé affaiblie m’avertissent que j’entrerai bientôt dans l’éternité ; c’est pourquoi j’ai voulu, avant de mourir, laisser au monde ce livre, afin qu’après moi il continue à vous louer et à porter aussi les autres à publier vos gloires et votre grande bonté envers vos dévots serviteurs. Ma bien-aimée Reine ! j’ai la confiance que ce pauvre don, quoique si inférieur à votre mérite, ne laissera pas d’être agréable à votre coeur généreux, car c’est un don tout d’amour. Étendez donc cette main si douce qui m’a délivrée du monde et de l’enfer, acceptez mon livre et protégez-le comme une chose qui vous appartient. Mais sachez que j’attends de vous, pour cette légère offrande, une récompense : faites que désormais je vous aime plus ardemment, et que chacun de ceux entre les mains de qui parviendra cet ouvrage, s’embrase d’amour pour vous ; qu’il sente aussitôt croître en lui le désir de vous aimer et de vous voir aimer aussi des autres, et qu’en conséquence il s’emploie de tout coeur à publier vos louanges et à augmenter autant qu’il le pourra chez les autres la confiance en votre puissante intercession. Ainsi j’espère, ainsi soit-il.

ALPHONSE MARIE DE LIGUORI, du Très Saint Rédempteur.

INTRODUCTION qu’il est nécessaire de lire

CHAPITRE I – Salve Regina, Mater Misericordiae !

I. Combien doit être grande notre confiance en Marie, parce qu’elle est Reine de miséricorde

II. Combien notre confiance en Marie doit être plus grande encore, parce qu’elle est notre Mère

III. Combien est grand l’amour que nous porte Marie, notre Mère

IV. Marie est aussi la Mère des pécheurs repentants

CHAPITRE II – Vita, dulcedo.

I. Marie est notre vie, parce qu’elle nous obtient le pardon de nos péchés.

II. Marie est notre vie, parce qu’elle nous obtient la persévérance

III. Marie est notre douceur : elle rend la mort douce à ses serviteurs

CHAPITRE III – Spes, nostra, salve !

I. Marie est l’espérance de tous les hommes

II. Marie est l’espérance des pécheurs

CHAPITRE IV – Ad te clamamus, exules filii Evae

I. Combien Marie est prompte à secourir ceux qui l’invoquent

II. Combien Marie est puissante à défendre ceux qui l’invoquent contre les attaques du démon

CHAPITRE V – Ad te supiramus, gementes et flentes in hac lacrymarum valle

I. Que l’intercession de Marie nous est nécessaire pour nous sauver.

II. Suite du même sujet.

CHAPITRE VI – Eia ergo advocata nostra

I. Marie est une Avocate assez puissante pour nous sauver tous.

II. Marie est une Avocate compatissante, qui ne refuse pas de défendre la cause des plus Misérables.

III. Marie réconcilie les pécheurs avec Dieu.

CHAPITRE VII – Illos tuos misericordes ocula as nos converte

Marie est tout yeux pour compatir à nos misères et les soulager.

CHAPITRE VIII – Et Jesum benedictum Fructum ventris tui, nobis post hoc exilium ostende

I. Marie préserve de l’enfer ceux qui l’honorent.

II. Marie secourt ses serviteurs dans le purgatoire.

III. Marie conduit ses serviteurs en paradis.

CHAPITRE IX – O clemens, o pia!

Combien sont grandes la clémence et la bonté de Marie.

CHAPITRE X – O dulcis Virgo Maria.

Combien le nom de Marie est doux pendant la vie et à la mort.

Advertisements